04 février 2015

La Voleuse de livres - Markus Zusak

la voleuse de livres

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est - ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...

Editions A vue d'oeil - 805 pages

A force de faire l'ABC, on finit par être à court de livres pour certaines lettres. Heureusement, pour le Z, j'avais ce livre sur ma Wish, et quand je vois le nombres d'excellentes notes et commentaires qu'il a reçu sur LA, je comprends que je l'aie choisi.

Ceci dit, je devrais savoir, à force, que quand pratiquement tout le monde adore un livre, c'est finalement assez rarement mon cas.

Comme je suis très très pauvre ces temps-ci (je viens d'acheter un appartement !!! oui, enfin bon j'ai pas encore signé chez le notaire mais le prêt a été accordé et les papiers remplis, j'attends juste ma date de signature), acheter même un livre devient compliqué. Heureusement que ma bibliothèque adorée est à seulement 5min à pieds de chez moi. Mais du coup, je n'ai pas eu le choix sur l'édition, et la seule qui restait en rayon c'était celle-ci, en grands caractères. Ce qui explique le nombre de pages et le fait qu'elle soit en deux tomes. Du coup, je vais parler en tomes pour expliquer mon point de vue sur ce livre.

J'ai bien failli abandonner. Dès le début, j'ai trouvé la narration poussive : je ne vois pas l'intérêt de faire de la Mort la narratrice, et l'exécution, avec toutes ces incises bizarres, laisse à désirer. Pourtant, l'histoire est intéressante.

Je lis très peu de livres sur les guerres, et en particulier la 2GM, parce que l'époque ne m'attire pas plus que ça. Et pourtant, récemment, j'ai l'impression de n'avoir lu que ça. Le parti pris de parler d'une famille allemande est une très bonne idée, et pour une fois, voir la guerre du côté des Allemands, ça pique l'intérêt. Les personnages sont touchants (surtout Hans), et rendent l'histoire très vivante. Mais la narration a failli tout gâcher pour moi.

En fait c'est bien simple : j'aurais pu me passer de la moitié du bouquin (un tome de cette édition). L'exposition dure bien trop longtemps et je me suis lassée d'autant plus vite que lorsqu'il ne se passe rien et que c'est "mal écrit", ben on se fait chier s'ennuie.

Et puis les choses s'accélèrent. Max arrive et repart, Liesel grandit, la guerre devient palpable, et la tragédie arrive.

Souvent, je suis déçue quand un livre est très bon et que la fin gâche tout. Ce livre-ci a de la chance : car la 1e moitié est inutile, mais la seconde rattrape presque le tout. Je préfère quand c'est dans ce sens-là (quand j'arrive à passer outre l'ennui).

Quelle fin ! J'étais en larmes sur les 100 dernières pages. Je ne voulais plus lâcher mon livre (j'ai même failli arriver en retard au boulot) alors que j'avais du mal à me forcer à lire le 1er tome.

Malgré ses très évidents défauts, je pense que c'est un livre à lire.


 

ABC2015

ABC 2015 - 2/26 : Z

 

Posté par Miss Bunny à 15:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,