Chaque nuit, je suis aimée, cajolée, caressée.

Chaque matin la cruauté du manque me frappe de plein fouet.

Comment puis-je ressentir le manque de quelque chose que je n'ai jamais connu dans la réalité ?