16 août 2014

Hérétiques, tome 1 : Le mystère Isolde - Philippa Gregory

couv10420044

Rome. 1453: Luca Vero, dix sept ans, est arraché de son monastère par le représentant d'un Ordre mystérieux, qui agit au nom du pape. L'homme lui confie une mission cruciale: repérer dans le monde chrétien l'hérésie et la sorcellerie. Accompagné d'un serviteur drôle et dévoué. Luca se rend dans un couvent près de Rome où se passent des phénomènes étranges depuis l'arrivée d'Isolde, la nouvelle abbesse: les soeurs semblent frappées de folie et portent des stigmates. Tout semble accuser Isolde et sa servante maure. Les deux jeunes filles risquent le bûcher...

Editions Gallimard - 305 pages

Je suis tombée sur ce livre par hasard en allant m'inscrire à la médiathèque (une des premières choses que j'ai faites en arrivant ici, forcément), et après avoir lu la 4e de couv, je me suis intéressée au nom de l'auteur et... mais je la connais !

J'avais lu The Other Boleyn Girl et l'avais adoré, et j'ai 3 autres de ces romans qui m'attendent dans ma PAL. J'ignorais néanmoins qu'elle écrivait aussi pour la jeunesse.

J'ai lu ce livre il y a plus de 2 semaines et n'ayant pas pu le chroniquer tout de suite car j'avais de la visite, j'avoue que je ne me souviens déjà plus de grand chose.

Je l'ai trouvé sympa, sans plus. Les personnages manquent de profondeur, on a du mal à s'intéresser à eux, ils n'ont pas non plus de capital sympathie, les enquêtes sont un peu simplistes, peu intéressantes et ne nous tiennent pas en haleine.

Pour des jeunes pas trop exigeants (ou débutants), ça peut le faire, mais pour ma part, il en faut plus pour me satisfaire.

Posté par Miss Bunny à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 juillet 2014

Nord et sud - Elizabeth Gaskell

nord et sud

C'est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l'héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l'Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l'Eglise et déracine sa famille pour s'installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s'adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s'éveille à travers les liens qu'elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l'opposent à leur patron, John Thornton.

Editions Points - 704 pages

J'ai reçu ce livre grâce à un swap (mais je ne sais plus de la part de qui. Ade, je crois. Je suis désolée ! J'aurais dû noter dans le livre !) il y a au moins 3 ans et je n'avais jamais pris le temps de le lire. Et juste avant de faire mes cartons, j'ai mis quelques livres de côté pour patienter avant de pouvoir récupérer tous les autres, et celui-ci en faisait partie.

Je n'ai plus l'habitude de lire ce genre de livres alors ça m'a fait bizarre. Mais du bien aussi. Je lis finalement très peu de classiques, et à chaque fois, c'est à la fois compliqué et un plaisir. De lire de belles lettres, de belles tournures, une réflexion un peu plus poussée, un peu plus profonde, qu'il faut parfois aller chercher. Je manque d'entraînement, mais ça fait toujours du bien de remettre les neurones en place.

J'apprécie d'autant plus que je n'ai pas remarqué que je lisais en français. J'aime quand la langue s'efface pour ne les laisser que les mots.

En revanche, en ce qui concerne l'histoire à proprement parler, j'ai été assez déçue : je n'ai pas aimé les personnages, Mr Thornton ne m'a pas charmée du tout, il ne se passe pas grand-chose, et la fin vient trop vite (paradoxal, mais c'est pourtant le cas)...

Alors je suis mitigée : j'ai aimé, et je n'ai pas aimé.

Livre lu dans le cadre de :

ABC14

 

Posté par Miss Bunny à 00:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2014

Un dimanche en séries

 

00

 

ATTENTION !!! Je dis toujours de quel épisode je parle alors si vous ne voulez pas de

ne lisez pas ! :)

DIMANCHE :

Devious MaidsDevious Maids

2x10 et 11 - Rah j'ai trop attendu, je ne m'en souviens plus !!!

 Ah ça y est !!! Alors : Spence, Carmen, Rosie : c'est mignon ! J'aime bien l'amitié qui se développe entre Carmen et Spencer. Du côté de Marisol, on est enfin débarrassé de l'autre tarée d'Opal. Je ne pouvais pas saquer ce personnage, et l'actrice qui la "joue" (parce que bonjour l'horreur...) me sort par les trous de nez ! J'espère qu'elle est morte et pas seulement dans le coma ou autre.

Et décidément, j'adore Adrian cette saison !!!

2x12 et 13 - Ah ben j'avais pas capté que la saison n'avait que 13 épisodes ! Bon alors la "révélation" de Nick est tombée à plat car tout le monde se doutait qu'il s'agissait du fils des Powell (que j'ai définitivement adoré cette saison !).

Je suis déçue pour Zoila et Pablo, mais comme Javier est chouette et que Zoila mérite d'avoir un chéri trop bien, ça me va. (et puis Pablo il a fait son sale type avec Genevieve, et ça ne me plaît pas non plus).

Rosie, Carmen et Spence, là, ça n'a pas fonctionné du tout. Et puis au secours le twist à la con : son premier mari est vivant... Mouais. Mais bon, comme son deuxième mari est certainement mort (oui, je pense que c'est lui qui a été touché), ben OSEF quoi.

Du coup, à l'été prochain ?

 LUNDI :

MistressesMistresses

2x04 et 05 - Là non plus je ne me souviens plus. Sérieux, faut que j'écrive au fur et à mesure sinon j'oublie tout. (ça prouve en même temps que ce n'était pas vraiment mémorable...)

Bon, alors y'a April et Daniel... J'aime pas April de toutes façons, mais en plus elle se fait avoir comme il faut. Et sinon, avoir une relation normale, c'est peut-être possible aussi, non ?

Le nouveau chéri de Joss m'a bien fait rigoler.

2x06 et 07 - Meh... Y'a que Joss et son chéri (et Harry, ils fonctionnent bien ensemble) qui m'ont un peu plu sur ces deux épisodes, sinon j'ai vraiment pas trouvé ça terrible. Et alors le coup de la copine asiatique de Jacob... au secours quoi. Moi j'aurais voulu que Ben se révèle être son frère, mais en faire un obsédé de Karen, ça pue...

MARDI :

Switched at birthSwitched at Birth

3x15 et 16 - Bon alors, j'aimais pas beaucoup Angelo, mais sa mort était super triste quand même (le coup des "et si...", ça marche à chaque fois avec moi...)

Evidemment, Daphne en veut à sa mère... ça va chier des bulles. (Je la comprends, j'aurais probablement fait pareil...)

Sinon je suis ravie de voir revenir Toby ! Et Katherine était géniale sur ce coup-là. En fait, tous les Kennish, c'était vraiment chouette de les voir en famille.

3x17 - Puatin mais qu'est-ce qu'elle m'énerve Daphné ! Y'a un truc stupide à faire, ben elle va forcément le faire, quoi. Elle est vraiment trop conne. Et puis Bay n'a pas eu de chance avec son cousin... Je crois que l'idée de Toby d'habiter avec Tank n'est pas la meilleure qu'il ait eu... A voir comment ça va se passer. Et la nouvelle m'énerve déjà. Dans quelle série est-ce que je l'ai vue déjà ? J'ai envie de dire Dawson, mais je crois pas que ce soit ça...

The FostersThe Fosters

2x03 à 06 - Je ne sais pas pourquoi, ce que j'avais écrit a disparu... Bon alors en vrac : Mike, il est trop con, mais je suis bien soulagée qu'il ait pas fait une GROSSE connerie. Brandon qui avoue à Lena, c'était peut-être pas la meilleure chose à faire (et décidément je n'aime pas ce personnage). Jesus et ses conquêtes, c'est chiant au possible. Et je n'aime pas trop ce personnage non plus. Mariana, c'est quand elle veut qu'elle se reteint en brune, parce que le blond ne lui va pas DU TOUT. Callie m'a fait mal au coeur avec son rejet de Wyatt totalement normal. Qu'elle cherche du réconfort auprès de Jude (qui ne parlait plus), ça m'a fait verser une petite larme. Mais je suis contente qu'elle en ait parlé à Wyatt finalement. Jude, c'est un amour. Et je suis contente qu'il reparle.

Et Lena... comme je suis triste pour elle ! J'ai pleuré tout l'épisode 6. Quand sa maman arrive et qu'elle la prend dans ses bras sans rien dire... Alors que tout était rentré dans l'ordre ! C'est vraiment trop triste.

Cette famille, je l'adore. Elle ne détrône pas les Dubois (Medium) qui restent ma famille télévisuelle préférée, mais les Foster ne sont pas loin derrière !!!

SERIES BONUS :

 DollhouseDollhouse

S1 et S2 (27 épisodes) - Suite au meme Whedon, j'ai eu envie de revisionner Dollhouse. Ce qu'il y a de bien avec cette série, c'est que je ne l'avais vue qu'une fois, à l'époque de sa 1e diffusion. J'avais bien aimé, mais un certain nombre de détails m'avait froissée. Notamment, le choix d'Eliza Dushku dans le rôle-titre. Et pire, le fait que le rôle ait été écrit pour elle. Et enfin, la mono-expressivité (is that even a word?!) de Tahmoh Penniket.

5 ans après, j'ai complètement changé d'avis. J'ai eu le temps de me distancier de Faith (que je déteste). Pour me rendre compte que la Dushku, c'est une super bonne actrice. Que le rôle lui va comme un gant. Et que, pour ne rien gâcher, elle est magnifique, la bougresse. Quant à Tahmoh, je ne suis pas love, mais j'ai appris à l'apprécier.

Ce qu'il y a de bien aussi avec le fait de redécouvrir une série longtemps après, c'est que j'avais oublié plein de choses. Et que du coup, j'ai été surprise. Plein de fois. Et que j'ai squeaké (oui, oui, squeaké. Comme Sophie la girafe, voyez ?) devant ma télé. Plein de fois.

Réflexions en vrac : j'ADORE Victor (un peu moins Anthony, mais je l'aime bien quand même). J'adore Sierra. Et Pryia. Tous les deux, ils sont adorables, et je suis bien contente qu'ils en réchappent sans trop de dommages (eu, au moins. Parce que pour les autres chouchous... c'est dur !).(Et Enver, il joue... admirablement bien. Quand Victor incarne Topher, c'est incroyable. On croirait voir le même acteur).

J'adore Topher. Il a parfois une moralité douteuse, mais 1/ il est adorable de geekness 2/ quand il perd la tête il est méga vulnérable et on voit qu'il ne s'en fout pas tant que ça 3/ il est trop mignon quand il craque pour Bennett 4/ son sacrifice final est très très puissant.

J'adooooooooooooooooooooooore Whiskey. Mais comment pourrait-il en être autrement ? Hein, hein ? Ma précieuse Amy ! La première fois que j'ai vu la série, je pestais parce que je ne comprenais pas que Joss n'ait pas donné le rôle-titre à Amy Acker plutôt qu'à Eliza Dushku. Et maintenant, je ne la vois pas dans un autre rôle que celui de Whiskey.

J'adoooooooooooooooooooore Boyd. Quasi toute la série je me suis dit : mais pourquoi est-ce qu'il n'a pas plus d'importance ? Jusqu'à ce que... SQUEAK !!! Il est parfait ce personnage.

Je ne pourrai jamais vous dire assez combien j'aime le travail de Whedon. A chaque fois je suis soufflée (et en colère contre les vilains de la Fox qui ont annulé la série... mais quand je vois qu'il a quand même pu la boucler, lui donner une VRAIE fin (ce qui est rarement le cas), je me dis une fois de plus qu'il est génial.

 

the lying gameThe Lying Game

Deux jumelles séparées à la naissance vivent dans deux milieux différents. Lorsque la plus aisée disparaît, l'autre part à sa recherche... (source : allociné)

S1 et S2 (30 épisodes) - Bon alors déjà, le résumé est pourri. La 2e remplace la 1e à la demande de la 1e, qui part à la recherche de leur mère biologique (le résumé allociné, c'est celui des bouquins je crois).

Cette série est sortie en même temps que Ringer, et comme souvent quand 2 séries au même sujet (ou presque) sortent en même temps, j'en choisis une et je ne regarde pas l'autre (comme pour OUAT et Grimm par exemple). Et puis bon, y'avait SMG dans Ringer, alors le choix était facile. Et bien franchement, si vous devez choisir entre l'une et l'autre, prenez Ringer hein.

Déjà cette série est basée sur les bouquins de l'auteur qui a aussi écrit Pretty Little Liars. Ca aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Et donc, c'est une série très ado, très gnan gnan, très girly. L'actrice principale m'a tapé sur les nerfs des les premières 5 minutes, avec ses minauderies (et elle m'a fait penser à Rachel Bilson, que je déteste à la base et que son rôle dans Hart of Dixie m'a rendu un peu plus sympathique). Et puis l'une des jumelles est une biatch de première, t'as envie de la taper tout le temps. Quant aux rôles de jeunes premiers, beurk et re beurk. Y'a que la sister (Laurel) que j'ai trouvé sympa.

Et en plus la série se termine en eau de boudin, sans vraie fin. Bref, heureusement que ce n'était que 30 épisodes...

challenge séries 2014

the fallThe Fall

Lorsque les investigations de la police nord irlandaise sur une série de meurtres n'avancent pas, une enquêtrice est envoyée à Belfast pour suivre l'affaire de plus près.

S1 (5 épisodes) - Pour ne pas changer, j'ai découvert cette série sur tumblr. Je ne suis pas une grande fan de Gillian Anderson (je n'ai jamais accroché à X Files), mais pour le coup, je l'ai trouvé intéressante dans les gifs et photosets, alors j'ai décidé de tester.

Et j'ai trouvé ça très bien, pourtant ce n'est pas mon genre de séries. Ce qui est sympa, c'est que l'on connaît déjà l'identité du tueur. On le voit évoluer en parallèle de l'enquêtrice, et ça rend les choses intéressantes.

L'ambiance est très prenante, et d'ailleurs j'ai regardé les 5 épi d'une traite. Il y aura une saison 2, j'ai hâte de voir comment ça va évoluer !

challenge séries 2014

FILMS

 maléfiqueMaléfique - Robert Stromberg (2014)

Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

Je n'avais pas lu le synopsys, je n'avais pas vu la bande-annonce. Mais les nombreux gifs que j'ai vus passer sur tumblr (eh oui, encore et toujours) m'ont vraiment donné envie de le voir. J'aime Angelina Jolie. Plus en tant que personne qu'en tant qu'actrice, mais quand même. Et puis les réécritures de contes, ça me plaît bien (y'a qu'à voir mon engouement pour OUAT... c'est quand que ça revient ???).

Je ne savais pas du tout à quoi m'en tenir, et je m'attendais à voir la Maléfique qu'on imagine, méchante sans nuances, sans histoire. Et j'ai adoré cette réécriture. J'ai hâte que le dvd sort pour me le procurer. Mais surtout, pour le regarder en VO. Parce que la VF, c'est pas possible. Je ne saurais vous dire ce qui m'a choqué, j'ai oublié (à chaque fois je me dis qu'il faudrait que je note, histoire de ne pas oublier, et à chaque fois, devniez quoi, j'oublie). Mais je sais que ça a empêché le coup de coeur total.

Une autre chose, c'est que je ne suis pas convaincue du choix d'Elle Fanning pour jouer Aurore. Elle est mignonne, fraîche... mais elle n'est pas belle. J'aurais préféré qu'ils nous dégottent une inconnue pour jouer ce rôle et donner la réplique à AJ. (Quant aux Princes, beurk et re-beurk).

8 séries, 77 épisodes, 1 film. Et chez vous ça donne quoi ?

PROCHAIN DIMANCHE EN SERIES

LE 31 AOÛT

 

Les autres participants : Joey, Azi, Lynnae, Samarian, Evy, Jelydragon, , Riz-Deux-ZzZ, et  Cln.

Posté par Miss Bunny à 20:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

17 juillet 2014

[Challenge] Séries 2014 - Bilan de mi-parcours

En début d'année, j'ai commencé le challenge Séries d'Hellody. J'avoue ne pas avoir été très assidue, préférant regarder ce que j'avais envie de regarder plutôt qu'une liste prédéfinie... Mais tout n'est pas perdu !

Voici mon bilan.

Séries terminées :

Firefly - Et bien évidemment j'ai adoré !

Mistresses UK - Là en revanche, c'est bien moins concluant. Sympa, mais sans plus.

Séries en cours :

The Mindy Project - (46 épisodes, 29 vus) je n'arrête pas d'en voir des gifs sur tumblr et ça m'intrigue !

Supernatural - (195 épisodes, 109 vus)

Merlin - (65 épisodes, 26 vus)

Roswell - (61 épisodes, 43 vus)

Bon, en vrai, pour les 2 dernières, je n'ai pas regardé un épi depuis le début du challenge. Mais je les avais commencées avant (pour Merlin, je n'ai pas la patience de tout reprendre, mais pour Roswell, c'est ce qui est prévu... j'ai du boulot).

Séries pas commencées :

The White Queen - (10 épisodes) Je voulais lire les bouquins d'abord mais je crois que je vais laisser tomber l'idée et commencer cette série bientôt !

Game of Thrones - (40 épisodes) Maintenant que j'ai fini les livres, ça va pouvoir se faire !

The Lying Game - (30 épisodes)

The Fall - (5 épisodes) Je la commence ce soir !

Farscape - (88 épisodes)

Single Father - (4 épisodes)

Et toujours en bonus (ou en cas de switch) :

Hex - (19 épisodes)

Et vous, vous participez ? Vous en êtes où ?

challenge séries 2014

Posté par Miss Bunny à 21:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Belly, Book 3: We'll Always Have Summer

belly t3[Titre français : L'été devant nous]

Depuis deux ans qu’elle est en couple avec Jeremiah, Belly est presque convaincue d’avoir trouvé l’âme sœur. Presque. Conrad, le frère de Jeremiah, ne s’est pas remis de l’erreur qu’il a commise en laissant partir Belly. Alors, quand ils décident de se marier, Conrad se rend compte que c’est le moment ou jamais : avouer son amour à Belly, ou la perdre pour toujours...

Editions Simon & Schuster en ebook - 182 p.

J'ai donc enchaîné sur le tome 3 et je l'ai presque aussitôt fini. (Ces billets sont publiés après le 15/07 car le 1er tome est ma lecture pour le challenge de calypso, mais en réalité, je les ai lus entre le 1 et le 8 juin 2014).

Je suis contente car on a enfin des parties où Conrad est le narrateur. Donc on apprend enfin à mieux le connaître. Ca ne le fait pas remonter dans mon estime pour autant, mais au moins, on sait ce qu'il pense.

C'était une lecture sympa, sans plus. On le sait dès le début du premier tome avec qui Belly va finir, alors il n'y a pas de surprises. Tout le tome autour du mariage, c'est pareil, on sait que ça ne va pas arriver. (Elle était pas française cette phrase...).

Bref, ça se laisse lire, mais ce n'est pas le chef d'oeuvre du siècle. Néanmoins, l'auteur réussit bien à faire évoluer son personnage et son langage : dans l'écriture, on sent que la narratrice a vieilli, mûri.

Une petite série sans prétention à lire sur la plage.

Posté par Miss Bunny à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 juillet 2014

Belly, Book 2: It's Not Summer Without You - Jenny Han

belly t2[Titre français : L'été où je t'ai retrouvé]

Belly avait l'habitude de compter fébrilement les jours avant ses retrouvailles avec Conrad et Jeremiah, dans la maison de la plage. Mais... rien n'est plus comme avant. Conrad s'est renfermé sur lui-même et il ignore Belly qu'il a pourtant aimé l'été passé. Quand Jeremiah appelle la jeune fille à l'aide car Conrad a disparu, elle décide de tout faire pour retrouver celui qui fut son premier amour... Belly et Jeremiah prennent la route vers le seul endroit où Conrad a pu se réfugier : la maison de la plage...

Editions Penguin Books en ebook - 193 pages.

Après avoir lu le tome 1 en une journée, il fallait bien que je lise la suite. Je ne l'ai pas trouvé aussi sympa que le premier, mais j'ai bien aimé quand même.

Disons que l'omniprésence de Susannah est assez pénible (dans le sens premier du terme). C'est normal, et la suite logique du tome 1, mais du coup, la légèreté du premier tome a complètement disparu, et c'est un poil trop sérieux pour une lecture d'été.

Ensuite, le triangle amoureux revient, bien sûr. Mais pour le coup, ça ne me gêne pas, parce qu'il n'y a pas de bagarres, pas d'interrogations incessantes, ça se fait tout seul et c'est assez agréable.

Enfin, je n'aime vraiment pas le personnage de Conrad. On ne comprend pas pourquoi Belly l'aime autant, on n'arrive pas à s'attacher à lui parce qu'on ne sait rien de lui. A force de le rendre mystérieux, l'auteur l'a rendu impénétrable et du coup... inintéressant.

Je commence le tome 3 tout de suite !!!

Posté par Miss Bunny à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 juillet 2014

Belly, tome 1 : L'été où je suis devenue jolie - Jenny Han

l'été où je suis devenue jolie

Depuis qu'elle est enfant, Belly passe tous ses étés dans la maison au bord de la plage.
Là, entre les bains de mer et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Susannah et ses fils, Conrad l'ombrageux et Jeremiah, si charmant. Et puis l'été de ses seize ans, les choses changent Susannah sourit un peu moins. Les garçons paraissent plus lointains. Parce qu'il se passe quelque chose dont personne ne parle. Belly aussi a son secret. La vie chavire doucement, pour chacun d'eux. Plus rien ne sera comme avant.

Editions France Loisirs - 357 p.

Je ne sais plus pourquoi javais acheté ce livre. La mention de l'été, probablement. J'aime les histoires qui se passent l'été, et je trouve qu'elles sont justement parfaites à lire... l'été. Je sais, logique imparable.

Bon alors c'est sûr, c'est ultra conventionnel, ultra jeunesse, ultra attendu (concernant Susannah, dès la première mention de son nom j'avais deviné), et en plus c'est écrit à la première personne, l'héroïne a 15 ans, il y a un triangle (voire plus) amoureux... MAIS j'ai bien aimé.

Parce que l'héroïne est attachante, et qu'elle me ressemble par bien des côtés. Parce que l'atmosphère est très bien rendue, et qu'on a presque l'impression d'y être. Parce que les autres personnages sont sympa aussi, et il n'y a pas de rivalité (ou presque).

D'ailleurs, je l'ai lu dans la journée. Après, au niveau du style, ce n'est pas exceptionnel et il y a quelques petites choses qui m'ont fait tiquer (notamment un usage du lexique décalé par rapport à l'âge de la protagoniste, parfois), mais dans l'ensemble, c'est un livre parfait pour la saison. Vivement la suite ; j'espère que mon enthousiasme ne déclinera pas à la lecture du 2e, comme souvent dans les trilogies de ce genre...

Livre lu dans le cadre de :

ABC14 un mot des titres

Posté par Miss Bunny à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juillet 2014

Cmavie.com

Me voici de retour... pour vous jouer un mauvais tour ! Euh, non. Wrong show.

Donc, si vous avez un peu suivi mes actualités, vous saviez que ces derniers jours j'étais en plein déménagement. Ce n'est pas vraiment fini, puisque si j'ai bien l'appartement (choisi pour moi par Gawelle et Blacksad, merci mes choupis), je n'ai pour l'instant pas de meubles : ils n'arrivent que mercredi ou jeudi. Donc, ces jours-ci, je squatte chez mes parents, chez qui, pour l'instant, tout va bien, donc pourvu que ça dure, au moins jusqu'à ce que j'aie mes affaires. (Il y a bien eu un couac, mais pas entre mes parents et moi, donc même si ça m'affecte fortement, c'est plutôt positif pour le moment).

Depuis que je suis rentrée, je passe très peu de temps sur l'ordinateur, je suis toujours dehors, et je ne sais pas vraiment ce que je fais, mais en tout cas, je ne m'ennuie pas une seconde et mes journées sont bien chargées. 2 semaines ici et j'ai l'impression d'avoir fait plus de choses qu'en 2 mois d'Ardèche (et pourtant, le temps est pas terrible... comme quoi, j'avais bien raison, le soleil ne fait pas tout).

Je n'ai pas encore vu tout le monde, mais comme je ne suis pas pressée, je prends mon temps. Ca fait du bien.

J'ai fait ma "fin d'année" dans mon nouvel établissement. J'ai assisté à la réunion bilan (je n'ai rien compris), mes collègues m'ont montré le fonctionnement de notre matière (je n'ai rien compris), et j'ai participé au repas de fin d'année (le truc que je déteste : débarquer au milieu de personnes que je ne connais pas dans un truc où il faut sociabiliser à mort...). L'équipe est petite (nous sommes une douzaine), mais a l'air fort sympathique. Pour l'instant, tout ça c'est de l'abstrait : j'ai donc hâte d'y planter mes crocs pour voir exactement de quoi il en retourne. Mais pas tout de suite quand même hein. D'abord vacances.

Bon sinon, la vraie raison de ce post (mis à part le fait que je voulais vous dire coucou) c'est que je suis en pleine remise en question (eh oui, encore) de ma personnalité cette fois. Je vous explique.

J'ai l'habitude qu'on me juge à cause de mon physique. Dès que vous êtes gros (ou plus enrobés que la moyenne, car je sais qu'au moins une personne entre vous n'aime pas que je me désigne comme grosse), les gens vous cataloguent (c'est vrai aussi pour les blondes, les filles à forte poitrine, les très maigres, les binoclards,...). En gros, vous n'avez aucune volonté, vous êtes forcément en mauvaise santé et bien entendu, vous passez vos journées au fond d'un canapé à regarder des émissions débilitantes et à bouffer des chips.

Systématiquement, donc, les médecins me font faire des tas de bilans pour savoir si j'ai du diabète et du cholestérol, me font la leçon sur mon alimentation, et sont étonnés quand mes résultats reviennent clean et que je leur explique ma façon de me nourrir. L'autre jour, je suis allée m'inscrire à une salle de sport (parce qu'il était largement temps de reprendre et j'ai bien fait, parce que ça fait du BIEN), qui fait faire, à l'entrée, des tests pour connaître votre niveau de fitness. Comme je ne veux pas faire de cardio sur les machines (je préfère les cours pour ça), il a testé mes muscles, et notamment, les muscles des jambes sur la leg press.

Cybex Leg Press_LARGE

Et donc, avec un poids de 50kg, parce que forcément, je n'ai pas de force dans les jambes puisque je ne bouge pas. Il a été très étonné que ce soit (très) facile, et a augmenté, augmenté... jusqu'à atteindre les 150kg. Et quand je suis descendue de la machine, il m'a dit d'un air époustouflé "c'est vachement bien dis donc !". Shocking! La grosse n'est pas un gros truc tout mou qui s'est laissé aller...

Anyway. Tout ça pour dire que j'ai l'habitude. Ca me fait chier, et de plus en plus, mais j'ai l'habitude.

Ce qui me chagrine, c'est que je me rends compte qu'on me juge aussi sur ma personnalité. Vous allez me dire, ben oui, tout le monde le fait, même toi (certaines mauvaises langues diront peut-être surtout toi ? Si c'était vrai il y a quelques mois, ça l'est moins maintenant... mais j'y reviendrai). Mais là, il s'agit de personnes que j'aime bien. ce qui me fait me questionner davantage (si ça venait de personnes que je n'aime pas, je m'en foutrais royalement. Et d'ailleurs, il est fort probable que je penserais la même chose d'eux). Parce que si des personnes qui me connaissent et qui, censément, m'aiment bien me voient comme ça, qu'est-ce que ça doit être de personnes qui me rencontrent et qui font ma connaissance ?

Il y a quelques années, quelqu'un m'avait dit : "oui mais toi, tu es brute et binaire". J'y pense encore tellement ça m'avait marqué. Cette formulation était vraiment péjorative et je l'ai prise comme une attaque de ma personnalité. Et venant de cette personne, qui était la douceur et la patience incarnée, ça m'avait fortement vexée, touchée, et ça avait enclenché une sacrée remise en question. Pour finalement parvenir à la conclusion que ben oui, je manquais parfois de tact (j'y travaille quotidiennement), et que j'ai souvent une opinion tranchée. Est-ce si mal ?

Dernièrement, j'ai appris que j'étais "bizarre" et une "chieuse". J'utilise moi-même le mot chieuse pour me qualifier : comme je le disais plus haut, j'ai souvent une opinion tranchée des choses, je n'hésite pas à la communiquer (sauf si je sais d'avance que c'est peine perdue, parce que je n'ai pas envie de me fatiguer pour rien), je ne rentre pas forcément dans le moule, mais au fond, je pense être une personne assez arrangeante, car, croyez-le ou non, j'ai horreur des conflits. Je suis foncièrement gentille (en tout cas j'en ai l'impression) et généreuse (impression aussi, tout ça tout ça), et si je grogne, je ne mords pas, ou très peu. Mais de l'entendre dire d'une personne que j'apprécie (et j'utilise le présent hein, ceci n'est pas une attaque, c'est vraiment une réflexion sur MOI - you know who you are), et ça sortait du coeur, j'ai eu un instant de recul. J'ai essayé de passer au-dessus, mais je n'arrête pas d'y penser (quant au bizarre, il s'agissait d'une comparaison avec une connaissance commune, et là aussi, ça m'a touchée en plein coeur).

Du coup, je me demande vraiment : est-ce ainsi que les gens me voient ? Est-ce ainsi que je suis perçue ? Est-ce pour ça que je me sens si hors du cadre ?

Oui, j'ai des opinions. Oui, je dis ce que je pense, même quand ça ne fait pas plaisir. Oui, je communique mon mal-être, mon malaise. Oui, je suis célibataire. De toujours. Je n'envisage pas forcément de faire des enfants. Est-ce que tout cela fait de moi cette personne hors norme qu'on tolère parce que bon, elle est rigolote, mais pas étonnant qu'elle ne soit pas rangée comme nous ? (j'extrapole là, mais c'est l'effet que ça me fait. D'être tolérée.)

J'ai déjà énormément l'impression d'avoir mis de l'eau dans mon vin : ces 3 ans d'exil, pour pouvoir avoir un minimum de vie sociale, j'ai fait énormément de concession. Sur plein de choses, je n'ai pas été totalement moi-même (sauf TRES rares exceptions). Je me suis restreinte pour rentrer dans le moule. Et ça n'a pas été suffisant.

J'ai l'impression de devoir encore changer, m'adapter, me moduler, et ça me fatigue. Ca ne devrait pas me toucher autant...

Posté par Miss Bunny à 20:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

01 juillet 2014

Fahrenheit 451 - Ray Bradbury

Fahrenheit 451

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume.
Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable.
Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

Editions Folio - 213p.

Ce livre-là, c'est un monument. Et pourtant, je ne l'avais jamais lu. Il était temps.

Ceci dit, je ne peux pas dire que je l'aie vraiment apprécié. Je ne l'ai pas détesté mais je n'ai pas été séduite. Déjà, parce que j'ai eu énormément de mal à me faire à l'environnement : je n'ai jamais vraiment pu me faire une image mentale de la société, des personnages, de leur habitation, et ça, c'est primordial pour moi dans la lecture (c'est une des raisons pour lesquelles je déteste lire un livre après avoir vu l'adaptation, car elle m'impose les personnages, les lieux, et je n'arrive pas à m'en défaire).

Ensuite, parce que les explications sur cette société viennent tard. Ensuite, la lecture devient plus aisée, mais j'ai vraiment peiné.

J'ai bien aimé le personnage de Montag et celui du chef pompier (j'aurais d'ailleurs aimé en savoir plus sur lui, il aurait mérité davantage de profondeur). En revanche, celui de Mildred est antipathique au plus haut point. Et je ne l'ai pas compris.

Au final, j'aurais aimé que ce soit un peu plus développé, comme souvent dans ce genre de livres (en connaître plus sur les événements qui ont mené à cette situation), mais je ne peux pas nier que c'est bien écrit. J'aurais aimé étudier ce livre à la fac, en fait.

Livre lu dans le cadre de:

ABC14

Posté par Miss Bunny à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Skinny Bitch - Kim Barnouin et Rory Freedman

Skinny bitch

STOP BEING A MORON AND START GETTING SKINNY: If you can't take one more day of self-loathing, you're ready to hear the truth: You cannot keep shoveling the same crap into your mouth every day and expect to lose weight. Authors Rory Freedman and Kim Barnouin are your new smart-mouthed girlfriends who won't mince words and will finally tell you the truth about what you're feeding yourself. And they'll guide you on making intelligent and educated decisions about food. They may be bitches, but they are skinny bitches. And you'll be one too - after you get with the program and start eating right. Rory Freedman, a former agent for Ford Models, is a self-taught know-it-all. Kim Barnouin is a former model who holds a Masters of Science degree in Holistic Nutrition. They have successfully counseled models, actors, athletes, and other professionals using the Skinny Bitch method. They both live in Los Angeles.

Editions Running Press - 224p.

Ce livre m'avait interpelée grâce à tumblr (eh oui, encore) et je m'étais dit que, bien que je sois une adepte convaincue de WW, il pourrait m'apprendre des choses. En fait, il m'a fait grincer des dents tout du long.

Soyons clairs : ce livre est principalement une apologie du végétarisme (à la limite parfois de la propagande, si je peux utiliser ce terme). Je n'ai rien contre les végétariens. J'avoue que je réfléchis moi-même souvent à le devenir : mon amour des animaux entre souvent en conflit avec mon amour de la viande. Je ne suis pas encore prête à franchir le pas, mais un jour, ça arrivera probablement. Ceci dit, je suis pour la liberté de choix : à chacun de se décider selon ses propres convictions tout en respectant ceux qui n'auraient pas fait le même choix.

Ici, la façon des auteurs de s'adresser aux lecteurs (lectrices en fait, puisque ce livre est ciblé pour les femmes) m'a fortement agacée. J'aurais dû m'en douter, rien que pour le titre. Tout le livre, elles passent leur temps à interpeler les lectrices avec des expressions insultantes (pour faire genre, mais quand même... moi tu me traites pas de fat ass, ou de fat pig si tu veux que je suive ta méthode). D'autant que leur but est aussi d'éviter que les lectrices apprennent à s'aimer. Va falloir m'expliquer comment quelqu'un peut apprendre à s'aimer si elle se prend dans la tête de tels noms (qu'elle se donne probablement déjà toute seule...). Bref.

Ensuite, elles passent leur temps à interdire des choses. Les produits laitiers ? C'est le mal. Arrêtez d'en manger, c'est de la drogue. (ouaip). La viande ? Stop (bon, en même temps, végétarisme tout ça tout ça quoi). Le matin ? Ne mangez qu'un fruit. Ouaip. Un fruit. Et c'est tout. Et alors, le top du top : jeûnez. De 1 à 30 jours. Ca fait du bien à l'organisme. Vous allez avoir des migraines, des maux de ventre, mais c'est normal !

NON MAIS SERIEUX ! En fait, leur but c'est de promouvoir les troubles du comportement alimentaire, non ? Dans certains -très courts- passages, elles promeuvent un comportement responsable, la modération, le fait que l'important c'est d'être heureux... Mais je ne vois vraiment pas comment c'est possible en suivant leurs conseils.

Bref, vous l'avez compris, je ne recommande PAS DU TOUT ce livre ! Il y a des informations intéressantes sur l'industrie agro-alimentaire aux USA, mais en dehors de cela, le discours m'a fortement dérangée.

Livre lu dans le cadre de :

ABC14

Posté par Miss Bunny à 13:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,