26 août 2014

Les Sœurs Walsh, tome 2 : Les vacances de Rachel - Marian Keyes

les vacances de rachel

Elle se rêve star de la nuit new-yorkaise...
et se réveille dans la peau d'une accro à la coke. L'autoportrait drôle et touchant d'une jeune femme d'aujourd'hui qui se cache derrière l'humour et l'auto-dérision tandis que sa vie vire au fiasco. Jeune Irlandaise installée à New York, avide d'intégrer les milieux branchés, Rachel sort beaucoup, boit plus que de raison et abuse des cocktails cocaïne-valium, ingrédients indispensables à la fête. Son patron menace de la virer ? Ce ne serait pas le premier ! Luke, son boy-friend, ne supporte plus ses crises ? Elle lui a toujours trouvé un petit côté ringard ! Jusqu'au jour où, après avoir avalé un tube de médicaments, Rachel se retrouve à l'hôpital.
Luke choisit ce moment pour la larguer. Ses parents, paniqués, la rapatrient d'urgence en Irlande et l'envoient dans un centre de désintoxication, le Prieuré. La première humiliation passée, Rachel finit par se persuader qu'elle va vivre deux mois de vacances dans une résidence de luxe : à elle les massages, les enveloppements d'algues et le farniente au milieu des célébrités. La réalité, bien sûr, sera tout autre, et le choc d'autant plus rude...

Editions Pocket - 563 p.

Ne cherchez pas la chronique sur le tome 1 : je ne l'ai pas encore lu. Je sais, c'est bizarre, mais je ne crois pas que ce soit nécessaire d'avoir lu le tome 1 pour apprécier le tome 2 (en tout cas, ça ne m'a pas manqué).

J'avais lu il y a presque 5 ans de cela This Charmig Man du même auteur et j'avais beaucoup aimé, à ma grande surprise : je m'attendais à ce que ce soit de la chick-lit gnan-gnan et en fait, c'était bien plus subtil.

J'ai le même ressenti avc ce roman. Pour un deuxième essai, c'est réussi. Marian Keyes vient donc d'entrer dans la liste d'auteurs que j'aime vraiment bien.

Ici encore, Keyes développe le thème de l'addiction, et c'est vraiment bien fait.

La narration à la 1e personne permet vraiment de s'identifier au personnage de Rachel, et de se mettre à la place de personnes qui se battent contre une addiction (même si, en tant que boulimique hyperphage, je sache déjà ce que c'est... Et d'ailleurs, j'ai retrouvé énormément de moi en Rachel). C'est léger, drôle, mais aussi terriblement réaliste.

Il serait facile de blâmer les personnages de ce roman et pourtant, l'auteur réussit à nous faire appréhender l'ensemble de la situation, si bien que le lecteur ne prend pas parti.

Cela reste de la chick-lit, donc il y a quand même un peu de gnan-gnan, mais le tout est très bien dosé.

Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un excellent roman, mais il est très bon.

Livre lu dans le cadre de :

ABC14

Posté par Miss Bunny à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 août 2014

Treize raisons - Jay Asher

couv10420044

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D'abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...

Editions Albin Michel (Wiz) - 284 pages.

Je ne sais plus comment j'ai eu ce livre... Je crois que c'est Florel qui me l'a offert, mais comme je ne suis vraiment pas sûre...

J'ai du mal à définir si j'ai aimé ce livre ou pas. Ce qui est sûr, c'est que je n'ai pas aimé le personnage d'Hannah.

Le concept est intéressant, et bien que ce soit une narration à la 1e personne (enfin, 2 narrations à la 1e personne), ça ne m'a pas déplu. Néanmoins, les premières raisons m'ont fait détester Hannah. Franchement, qui fait autant de foin pour des choses aussi insignifiantes que ça ? (Et que Clay parle de drames en écoutant ces premières raisons, pardon, mais ça m'a fait rire - jaune). Okay, quand une personne est dépressive, un rien se transforme en montagne. Mais je ne sais pas, j'ai trouvé ça exagéré. Surtout au vu des dernières raisons, qui sont bien plus graves et légitimes pour le coup.

Je n'ai pas non plus apprécié le fait qu'elle "demande" de l'aide à son prof. Je mets "demande" entre guilemets, parce qu'en vrai, elle ne demande pas. Elle attend qu'il devine. Alors certes, le prof, il est pas tout blanc. Et je dirais même qu'il a une sacrée responsabilité. Mais voilà : si tu veux vraiment de l'aide, tu la demandes. Tu fais pas style en espérant que quelqu'un vienne à ton secours de lui-même. Ca, ça n'existe pas.

Quant à l'épisode de son viol, pardon, mais si la nana entre dans le jacuzzi EN SACHANT PERTINEMMENT ce qui va se passer, est-ce qu'on peut parler de viol ? Cet épisode m'a mis extrêmement mal à l'aise car je suis contre la culture du viol et le fait de blâmer la victime, mais là... comment se positionner ?

En refermant le livre, j'avais une sensation de malaise (peut-être dûe au fait que depuis une semaine je me couche bien trop tard alors que je suis fatiguée, je ne sais pas). J'ai lu ce livre rapidement (plus rapidement que mes dernières lectures en tout cas), c'est bien mené, mais les personnages... l'histoire... D'autant que c'est vendu en jeunesse. Je l'ai trouvé dur mine de rien.

Livre lu dans le cadre de :

ABC14

Posté par Miss Bunny à 19:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Noblesse oblige, tome 1 : Le duc mis à nu - Sally Mackenzie

couv10420044

La chance ne sourit décidément pas à Miss Sarah Hamilton, fraîchement débarquée de Philadelphie. Son père lui a fait promettre sur son lit de mort de se rendre en Angleterre chez son oncle, le comte de Westbrooke, mais des marins maladroits ont fait tomber sa malle dans le port de Liverpool. Démunie et un peu perdue, Sarah se voit réserver un accueil pour le moins étrange dans l’auberge où elle compte passer la nuit. À son réveil : stupeur ! Un homme nu partage son lit ! La voici compromise, et mêlée aux dangereuses affaires de famille du très séduisant duc d’Alvord…

Editions Milady romance - 338 pages

Offert par GGG, ce livre traîne dans ma PAL depuis tout juste un an. J'avais décidé d'utiliser le déménagement comme prétexte pour l'en faire sortir.

Je ne m'attendais pas à grand chose à la lecture de ce livre : la mention Milady Romance suffisait à m'indiquer que ce n'était pas un livre pour moi.

Et effectivement. C'est mal écrit (enfin, pour être exacte, c'est écrit sans soin particulier), l'histoire est commune au possible, les scènes un peu sexuelles ne m'ont fait aucun effet (et l'auteur connaît-elle une autre façon de désigner le pénis d'un homme que "une certaine partie de son anatomie" ? Cette expression, utilisée à peu près 3 fois par page, manque cruellement d'attraits), les personnages sont plats (sans compter que ni l'héroïne ni le héros ne correspondent à des canons de beauté qui me plaisent - la nana est maigrichonne, le mec est blond avec une faussette au menton, bref, je n'aime pas), et les péripéties... Au secours.

Il y a d'autres tomes, mais je crois qu'il est clair que je m'en passerai.

Posté par Miss Bunny à 18:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Hérétiques, tome 1 : Le mystère Isolde - Philippa Gregory

couv10420044

Rome. 1453: Luca Vero, dix sept ans, est arraché de son monastère par le représentant d'un Ordre mystérieux, qui agit au nom du pape. L'homme lui confie une mission cruciale: repérer dans le monde chrétien l'hérésie et la sorcellerie. Accompagné d'un serviteur drôle et dévoué. Luca se rend dans un couvent près de Rome où se passent des phénomènes étranges depuis l'arrivée d'Isolde, la nouvelle abbesse: les soeurs semblent frappées de folie et portent des stigmates. Tout semble accuser Isolde et sa servante maure. Les deux jeunes filles risquent le bûcher...

Editions Gallimard - 305 pages

Je suis tombée sur ce livre par hasard en allant m'inscrire à la médiathèque (une des premières choses que j'ai faites en arrivant ici, forcément), et après avoir lu la 4e de couv, je me suis intéressée au nom de l'auteur et... mais je la connais !

J'avais lu The Other Boleyn Girl et l'avais adoré, et j'ai 3 autres de ces romans qui m'attendent dans ma PAL. J'ignorais néanmoins qu'elle écrivait aussi pour la jeunesse.

J'ai lu ce livre il y a plus de 2 semaines et n'ayant pas pu le chroniquer tout de suite car j'avais de la visite, j'avoue que je ne me souviens déjà plus de grand chose.

Je l'ai trouvé sympa, sans plus. Les personnages manquent de profondeur, on a du mal à s'intéresser à eux, ils n'ont pas non plus de capital sympathie, les enquêtes sont un peu simplistes, peu intéressantes et ne nous tiennent pas en haleine.

Pour des jeunes pas trop exigeants (ou débutants), ça peut le faire, mais pour ma part, il en faut plus pour me satisfaire.

Posté par Miss Bunny à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juillet 2014

Nord et sud - Elizabeth Gaskell

nord et sud

C'est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l'héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l'Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l'Eglise et déracine sa famille pour s'installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s'adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s'éveille à travers les liens qu'elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l'opposent à leur patron, John Thornton.

Editions Points - 704 pages

J'ai reçu ce livre grâce à un swap (mais je ne sais plus de la part de qui. Ade, je crois. Je suis désolée ! J'aurais dû noter dans le livre !) il y a au moins 3 ans et je n'avais jamais pris le temps de le lire. Et juste avant de faire mes cartons, j'ai mis quelques livres de côté pour patienter avant de pouvoir récupérer tous les autres, et celui-ci en faisait partie.

Je n'ai plus l'habitude de lire ce genre de livres alors ça m'a fait bizarre. Mais du bien aussi. Je lis finalement très peu de classiques, et à chaque fois, c'est à la fois compliqué et un plaisir. De lire de belles lettres, de belles tournures, une réflexion un peu plus poussée, un peu plus profonde, qu'il faut parfois aller chercher. Je manque d'entraînement, mais ça fait toujours du bien de remettre les neurones en place.

J'apprécie d'autant plus que je n'ai pas remarqué que je lisais en français. J'aime quand la langue s'efface pour ne les laisser que les mots.

En revanche, en ce qui concerne l'histoire à proprement parler, j'ai été assez déçue : je n'ai pas aimé les personnages, Mr Thornton ne m'a pas charmée du tout, il ne se passe pas grand-chose, et la fin vient trop vite (paradoxal, mais c'est pourtant le cas)...

Alors je suis mitigée : j'ai aimé, et je n'ai pas aimé.

Livre lu dans le cadre de :

ABC14

 

Posté par Miss Bunny à 00:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 juillet 2014

Belly, Book 3: We'll Always Have Summer

belly t3[Titre français : L'été devant nous]

Depuis deux ans qu’elle est en couple avec Jeremiah, Belly est presque convaincue d’avoir trouvé l’âme sœur. Presque. Conrad, le frère de Jeremiah, ne s’est pas remis de l’erreur qu’il a commise en laissant partir Belly. Alors, quand ils décident de se marier, Conrad se rend compte que c’est le moment ou jamais : avouer son amour à Belly, ou la perdre pour toujours...

Editions Simon & Schuster en ebook - 182 p.

J'ai donc enchaîné sur le tome 3 et je l'ai presque aussitôt fini. (Ces billets sont publiés après le 15/07 car le 1er tome est ma lecture pour le challenge de calypso, mais en réalité, je les ai lus entre le 1 et le 8 juin 2014).

Je suis contente car on a enfin des parties où Conrad est le narrateur. Donc on apprend enfin à mieux le connaître. Ca ne le fait pas remonter dans mon estime pour autant, mais au moins, on sait ce qu'il pense.

C'était une lecture sympa, sans plus. On le sait dès le début du premier tome avec qui Belly va finir, alors il n'y a pas de surprises. Tout le tome autour du mariage, c'est pareil, on sait que ça ne va pas arriver. (Elle était pas française cette phrase...).

Bref, ça se laisse lire, mais ce n'est pas le chef d'oeuvre du siècle. Néanmoins, l'auteur réussit bien à faire évoluer son personnage et son langage : dans l'écriture, on sent que la narratrice a vieilli, mûri.

Une petite série sans prétention à lire sur la plage.

Posté par Miss Bunny à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 juillet 2014

Belly, Book 2: It's Not Summer Without You - Jenny Han

belly t2[Titre français : L'été où je t'ai retrouvé]

Belly avait l'habitude de compter fébrilement les jours avant ses retrouvailles avec Conrad et Jeremiah, dans la maison de la plage. Mais... rien n'est plus comme avant. Conrad s'est renfermé sur lui-même et il ignore Belly qu'il a pourtant aimé l'été passé. Quand Jeremiah appelle la jeune fille à l'aide car Conrad a disparu, elle décide de tout faire pour retrouver celui qui fut son premier amour... Belly et Jeremiah prennent la route vers le seul endroit où Conrad a pu se réfugier : la maison de la plage...

Editions Penguin Books en ebook - 193 pages.

Après avoir lu le tome 1 en une journée, il fallait bien que je lise la suite. Je ne l'ai pas trouvé aussi sympa que le premier, mais j'ai bien aimé quand même.

Disons que l'omniprésence de Susannah est assez pénible (dans le sens premier du terme). C'est normal, et la suite logique du tome 1, mais du coup, la légèreté du premier tome a complètement disparu, et c'est un poil trop sérieux pour une lecture d'été.

Ensuite, le triangle amoureux revient, bien sûr. Mais pour le coup, ça ne me gêne pas, parce qu'il n'y a pas de bagarres, pas d'interrogations incessantes, ça se fait tout seul et c'est assez agréable.

Enfin, je n'aime vraiment pas le personnage de Conrad. On ne comprend pas pourquoi Belly l'aime autant, on n'arrive pas à s'attacher à lui parce qu'on ne sait rien de lui. A force de le rendre mystérieux, l'auteur l'a rendu impénétrable et du coup... inintéressant.

Je commence le tome 3 tout de suite !!!

Posté par Miss Bunny à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 juillet 2014

Belly, tome 1 : L'été où je suis devenue jolie - Jenny Han

l'été où je suis devenue jolie

Depuis qu'elle est enfant, Belly passe tous ses étés dans la maison au bord de la plage.
Là, entre les bains de mer et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Susannah et ses fils, Conrad l'ombrageux et Jeremiah, si charmant. Et puis l'été de ses seize ans, les choses changent Susannah sourit un peu moins. Les garçons paraissent plus lointains. Parce qu'il se passe quelque chose dont personne ne parle. Belly aussi a son secret. La vie chavire doucement, pour chacun d'eux. Plus rien ne sera comme avant.

Editions France Loisirs - 357 p.

Je ne sais plus pourquoi javais acheté ce livre. La mention de l'été, probablement. J'aime les histoires qui se passent l'été, et je trouve qu'elles sont justement parfaites à lire... l'été. Je sais, logique imparable.

Bon alors c'est sûr, c'est ultra conventionnel, ultra jeunesse, ultra attendu (concernant Susannah, dès la première mention de son nom j'avais deviné), et en plus c'est écrit à la première personne, l'héroïne a 15 ans, il y a un triangle (voire plus) amoureux... MAIS j'ai bien aimé.

Parce que l'héroïne est attachante, et qu'elle me ressemble par bien des côtés. Parce que l'atmosphère est très bien rendue, et qu'on a presque l'impression d'y être. Parce que les autres personnages sont sympa aussi, et il n'y a pas de rivalité (ou presque).

D'ailleurs, je l'ai lu dans la journée. Après, au niveau du style, ce n'est pas exceptionnel et il y a quelques petites choses qui m'ont fait tiquer (notamment un usage du lexique décalé par rapport à l'âge de la protagoniste, parfois), mais dans l'ensemble, c'est un livre parfait pour la saison. Vivement la suite ; j'espère que mon enthousiasme ne déclinera pas à la lecture du 2e, comme souvent dans les trilogies de ce genre...

Livre lu dans le cadre de :

ABC14 un mot des titres

Posté par Miss Bunny à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juillet 2014

Fahrenheit 451 - Ray Bradbury

Fahrenheit 451

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume.
Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable.
Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

Editions Folio - 213p.

Ce livre-là, c'est un monument. Et pourtant, je ne l'avais jamais lu. Il était temps.

Ceci dit, je ne peux pas dire que je l'aie vraiment apprécié. Je ne l'ai pas détesté mais je n'ai pas été séduite. Déjà, parce que j'ai eu énormément de mal à me faire à l'environnement : je n'ai jamais vraiment pu me faire une image mentale de la société, des personnages, de leur habitation, et ça, c'est primordial pour moi dans la lecture (c'est une des raisons pour lesquelles je déteste lire un livre après avoir vu l'adaptation, car elle m'impose les personnages, les lieux, et je n'arrive pas à m'en défaire).

Ensuite, parce que les explications sur cette société viennent tard. Ensuite, la lecture devient plus aisée, mais j'ai vraiment peiné.

J'ai bien aimé le personnage de Montag et celui du chef pompier (j'aurais d'ailleurs aimé en savoir plus sur lui, il aurait mérité davantage de profondeur). En revanche, celui de Mildred est antipathique au plus haut point. Et je ne l'ai pas compris.

Au final, j'aurais aimé que ce soit un peu plus développé, comme souvent dans ce genre de livres (en connaître plus sur les événements qui ont mené à cette situation), mais je ne peux pas nier que c'est bien écrit. J'aurais aimé étudier ce livre à la fac, en fait.

Livre lu dans le cadre de:

ABC14

Posté par Miss Bunny à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Skinny Bitch - Kim Barnouin et Rory Freedman

Skinny bitch

STOP BEING A MORON AND START GETTING SKINNY: If you can't take one more day of self-loathing, you're ready to hear the truth: You cannot keep shoveling the same crap into your mouth every day and expect to lose weight. Authors Rory Freedman and Kim Barnouin are your new smart-mouthed girlfriends who won't mince words and will finally tell you the truth about what you're feeding yourself. And they'll guide you on making intelligent and educated decisions about food. They may be bitches, but they are skinny bitches. And you'll be one too - after you get with the program and start eating right. Rory Freedman, a former agent for Ford Models, is a self-taught know-it-all. Kim Barnouin is a former model who holds a Masters of Science degree in Holistic Nutrition. They have successfully counseled models, actors, athletes, and other professionals using the Skinny Bitch method. They both live in Los Angeles.

Editions Running Press - 224p.

Ce livre m'avait interpelée grâce à tumblr (eh oui, encore) et je m'étais dit que, bien que je sois une adepte convaincue de WW, il pourrait m'apprendre des choses. En fait, il m'a fait grincer des dents tout du long.

Soyons clairs : ce livre est principalement une apologie du végétarisme (à la limite parfois de la propagande, si je peux utiliser ce terme). Je n'ai rien contre les végétariens. J'avoue que je réfléchis moi-même souvent à le devenir : mon amour des animaux entre souvent en conflit avec mon amour de la viande. Je ne suis pas encore prête à franchir le pas, mais un jour, ça arrivera probablement. Ceci dit, je suis pour la liberté de choix : à chacun de se décider selon ses propres convictions tout en respectant ceux qui n'auraient pas fait le même choix.

Ici, la façon des auteurs de s'adresser aux lecteurs (lectrices en fait, puisque ce livre est ciblé pour les femmes) m'a fortement agacée. J'aurais dû m'en douter, rien que pour le titre. Tout le livre, elles passent leur temps à interpeler les lectrices avec des expressions insultantes (pour faire genre, mais quand même... moi tu me traites pas de fat ass, ou de fat pig si tu veux que je suive ta méthode). D'autant que leur but est aussi d'éviter que les lectrices apprennent à s'aimer. Va falloir m'expliquer comment quelqu'un peut apprendre à s'aimer si elle se prend dans la tête de tels noms (qu'elle se donne probablement déjà toute seule...). Bref.

Ensuite, elles passent leur temps à interdire des choses. Les produits laitiers ? C'est le mal. Arrêtez d'en manger, c'est de la drogue. (ouaip). La viande ? Stop (bon, en même temps, végétarisme tout ça tout ça quoi). Le matin ? Ne mangez qu'un fruit. Ouaip. Un fruit. Et c'est tout. Et alors, le top du top : jeûnez. De 1 à 30 jours. Ca fait du bien à l'organisme. Vous allez avoir des migraines, des maux de ventre, mais c'est normal !

NON MAIS SERIEUX ! En fait, leur but c'est de promouvoir les troubles du comportement alimentaire, non ? Dans certains -très courts- passages, elles promeuvent un comportement responsable, la modération, le fait que l'important c'est d'être heureux... Mais je ne vois vraiment pas comment c'est possible en suivant leurs conseils.

Bref, vous l'avez compris, je ne recommande PAS DU TOUT ce livre ! Il y a des informations intéressantes sur l'industrie agro-alimentaire aux USA, mais en dehors de cela, le discours m'a fortement dérangée.

Livre lu dans le cadre de :

ABC14

Posté par Miss Bunny à 13:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,