02 janvier 2014

Sacrifice à la lune - Marcus Sedgwick

Sacrifice à la lune

Une île perdue loin de tout où le temps semble s'être arrêté, personne ne vieillit, aucune naissance. Eric, envoyé pour une enquête, est plongé au coeur d'une histoire ancestrale. Victime des coutumes cruelles d'un autre temps, il découvre combien son destin est lié par-delà les siècles à Merle, une jeune femme séduisante.

Editions Thierry Magnier 331p.

Je suis tombée sur ce livre par hasard à la bibli et la couverture m'a donné envie. Pour ne pas changer, je n'ai pas lu la 4e de couv. Et je crois que j'ai bien fait.

Le début est un peu déroutant : on ne sait rien sur le protagoniste ni sur l'île où il débarque, et quand cette partie finit, on est un peu dans l'expectative. Mais au fur et à mesure des parties (7 en tout), on comprend de mieux en mieux.

La plume de Sedgwick m'a beaucoup plu (sauf dans la première partie, qui est un peu ratée d'après moi) : je l'ai trouvée très poétique. On croit très facilement aux histoires qu'il raconte et on s'attache très facilement aux personnages à qui il donne vie.

Chaque partie aborde une nouvelle facette de l'histoire en remontant dans le temps, et j'ai trouvé ça très bien fait. De plus, chacune a son identité propre sans pour autant nuire à l'ubité du texte complet. Je ne vous dirai pas quelle partie est ma préférée : à vous de lire ce livre et de me le dire !

En bref, une pioche au hasard réussie !!!

Livre lu dans le cadre de :

ABC2014 1/26 2014 1/100

Posté par Miss Bunny à 18:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 décembre 2013

Un amour de Jeanne - Michel Ragon

un amour de jeanne

La première fois que Jeanne la Pucelle vit Gilles de Rais, elle l'appela "Barbe Bleue". Entre eux naquit un amour impossible, scellé par un pacte avec Dieu, à moins que ce ne fût le Diable. À travers le destin de deux êtres que tout semblait opposer, Michel Ragon nous entraîne au cœur d'une légende où se mêlent amour et histoire, interdit et sacrifice.

Editions Albin Michel 173p.

Je suis super à la bourre (16 jours, une broutille) pour la session amour du challenge Un mot, des titres de calypso. Pourtant, j'avais mon livre avant la date limite, mais ma panne de lecture a fait que je n'avais pas envie de le lire.

Pourtant, j'étais assez intéressée : j'aime bien les romans historiques à la base, et si Jeanne d'Arc ne m'intéressait pas tant que ça, Gille de Rais (ou Retz) en revanche, m'intriguait depuis sa mention dans le tout premier tome d'Angélique, donc j'étais ravie d'être tombée par hasard sur un livre parlant de lui.

Mais la sauce n'a pas pris. L'histoire est racontée de façon froide, sans émotion. J'ai trouvé le tout aseptisé, vide de toute émotion. Je ne me suis pas du tout impliquée dans l'histoire. Les points de vue sont alternés (un chapitre du point de vue de Gilles est suivi d'un chapitre du point de vue de Jeanne et ainsi de suite, avec un tout petit chapitre consacré au roi), mais si Gilles est le narrateur de ses chapitres, Jeanne ne parle jamais. Ca m'a fait une drôle d'impression et je ne saurais expliquer pourquoi, mais ça ne m'a pas plu.

Et puis ça va bien trop vite ! En même pas 200 pages, on a à peine fait connaissance avec les personnages que c'est déjà terminé. Le lecteur n'a pas le temps de se faire son opinion sur chacun des personnages et encore moins d'apprendre à les aimer. Et toute la partie après la mort de Jeanne (je pense que je ne spoile personne en disant ça) va encore plus vite : on ne comprend pas comment le nouvel arrivant peut avoir un tel ascendant sur Gilles alors qu'il n'est là que depuis 3 pages !

Je suis vraiment déçue car le livre me semblait alléchant mais n'a pas tenu ses promesses en ce qui me concerne.

Livre lu dans le cadre de :

un mot des titres

Posté par Miss Bunny à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 décembre 2013

Heroes of Olympus, book 4: The House of Hades - Rick Riordan

heroes of olympus t4

A thousand deadly monsters. Three battling demigods. One fatal decision.
Hazel looked behind Hecate at the middle gateway. She saw Percy and Annabeth sprawled helplessly before those black-and-silver doors. A massive dark shape, vaguely humanoid, now loomed over them, its foot raised as if to cruch Percy.
'What about them?' Hazel asked, her voice ragged.
'Percy and Annabeth?'
Hecate shrugged. 'West, east or south... they die.'
'Not an option,' Hazel said.
'Then you have only one path - and that's the most dangerous of all...'

Le tome 3 m'avait tellement plu que j'ai acheté le tome 4 dans la foulée, sans chercher à comprendre :D

Mais ensuite, j'ai été touchée par une panne de lecture de quasiment 3 semaines, ce qui fait que je ne vous en parle que maintenant.

Je n'ai pas apprécié ce tome autant que le précédent. En fait, je l'ai trouvé très répétitif, notamment lorsqu'il s'agissait d'Annebth et Percy, car ils enchaînent combats sur combats, et c'est toujours le même schéma : ils sont en danger, Annabeth embrouille les méchants avec son esprit vif, et ils finissent par s'en sortir in extremis... jusqu'au suivant. Quant aux autres héros, je les ai trouvés un peu en-dessous.

Je suis contente que Jason ait moins d'importance dans ce tome (et Piper aussi, je ne les trouve pas très intéressants). Nico m'énerve depuis le tout début et ça continue (même si le développement de son personnage m'a bien plus dans ce tome, sa réaction face à ça m'agace au plus haut point), Hazel m'a ennuyée et Franck aussi.

Le seul qui valait un peu le coup c'était Leo, et on ne le voit pas assez à mon goût. Et je suis contente [qu'enfin, il ait trouvé une chérie et j'espère qu'il va pouvoir la sauver].

Au final j'ai quand même hâte de lire la fin, mais ce tome-ci est une petite déception.

Posté par Miss Bunny à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,