14 août 2015

Leo Demidov, tome 2 : Kolyma - Tom Rob Smith

leo demidov t2

1956. La mort du « petit père des peuples » a plongé le pays dans le chaos. Tandis que Khrouchtchev entreprend sa politique de déstalinisation, les langues se délient : le temps est venu de régler les comptes.

Ex-agent zélé du MGB, Leo Demidov, aujourd’hui repenti, est à la tête d’un département de criminologie. Avec sa femme, Raisa, il a adopté deux fillettes, mais l’aînée, Zoya, hait ce père de substitution. Et elle n’est pas la seule... Car, dans l’ombre, quelqu’un attend son heure, une femme que la colère et le sentiment d’injustice ont rendue ivre de vengeance.

Pour sauver les siens, Leo n’aura bientôt plus d’autre choix que de se jeter dans la gueule du loup : le terrifiant goulag de Kolyma...

Editions Belfond - 402 pages

Après le tome 1 que j'avais bien aimé, il fallait bien que je lise le tome 2. Pour le coup je suis déçue. J'y ai retrouvé l'écriture et l'atmosphère que j'avais aimées dans le tome 1, mais l'histoire... du grand n'importe quoi.

On se doute bien, vu le métier qu'exerçait Leo, qu'il n'avait pas que des amis. Et on se doute bien aussi que l'un d'entre eux, après avoir subi tortures physiques et morales, chercherait à se venger. Ca paraît logique. Et effectivement, c'est ce qu'il se passe.

Mais autant la première partie du roman [quand Leo part à Kolyma chercher Lazare] est compréhensible et relativement intéressante, autant la 2e [à partir du moment où Fraera tue Lazare] est trop tirée par les cheveux, et franchement, de trop.

Je me suis lassée, je n'avais qu'une hâte, que tout ça se finisse. De rebondissement en rebondissement, on finit par avoir envie de laisser tomber, et mêler un plus grand objectif politique derrière tout ça aurait pu être une bonne idée, mais ça n'a fait que gâcher le truc. J'aurais finalement préféré qu'on suive Leo dans une autre enquête, au sein de son organisation. Même Raïssa, que j'avais pourtant appréciée dans le premier tome, m'a énervée avec ses tergiversations.

J'ai cru voir que les avis sur le 3e tome (sur LA) sont loin d'être très positifs, alors je vais m'arrêter là.

Posté par Miss Bunny à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 juillet 2015

Leo Demidov, tome 1 : Enfant 44 - Tom Rob Smith

leo demidov t1

Hiver 1953, Moscou. Le corps d'un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée. Agent du MGB, la police d'Etat chargée du contre-espionnage, Léo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l'enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n'existe pas dans le parfait État socialiste, il s'agit d'un accident. L'affaire est classée mais le doute s'installe dans l'esprit de Léo. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l'exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C'est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l'Oural, qu'il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l'" accident " de Moscou. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d'eux des ennemis du peuple...

Editions Belfond, 398 pages

Le film est sorti il n'y a pas trop longtemps mais comme d'habitude, je voulais lire le livre d'abord. Bon en fait, non. J'avais dans la tête une histoire de YA un peu fantastique, et la bande-annonce ne correspondait pas à l'idée que je m'en étais faite. Donc il fallait que j'en aie le coeur net. Et comme il était à la bibliothèque, je n'ai pas hésité.

Alors je confirme tout de suite que je m'étais plantée. Je ne sais pas avec quoi j'ai confondu mais toujours est-il que ce n'est pas de la YA, et que ce n'est pas du fantastique.

On commence très vite dans le vif du sujet, et on est plongé dans l'ambiance tout de suite : l'URSS souffre, et nous aussi (mais en bien, en ce qui nous concerne). On est tout de suite pris aux tripes, et on s'intéresse instanténement à ce qu'il se passe.

Les descriptions aident à planter le décor : la peur ambiante, la suspicion, le régime de terreur instauré par Staline... Et on suit Leo, qui travaille pour ce gouvernement et qui participe à renforcer ce climat. Les gens le respectent, car ils ont peur de lui. Mais petit à petit, la moralité de Leo reprend le dessus, et ce n'est pas facile d'aller à l'encontre de la pensée officielle, d'autant plus quand une personne est déterminée à vous faire tomber.

Les personnages sont très fouillés. Leur psychologie est extrêmement bien construite, et cela donne lieu à des révélations très intéressantes, notamment en ce qui concerne Raïssa et Vassili.

C'est palpitant, il n'y a pas de longueurs, on en redemande.

Le seul petit bémol c'est que [on devine assez vite que le tueur est le frère de Leo]. Mais franchement comparé au reste, c'est un détail.

Je lirai probablement assez vite la suite des aventures de Leo et de Raïssa et j'espère qu'il y aura [une histoire de vengeance avec sa nièce, même si elle est petite pour l'instant].

Posté par Miss Bunny à 17:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,